CAP FINITY

Logo CAP FINITY

Nous sommes spécialisés dans le bien être, la beauté et la santé des animaux.
Nous proposons des gammes de produits Bio et naturels pour l'entretien et soin...


Voir leur site internet

Les ruches en images

  • La ruche CAP FINITY
  • La ruche CAP FINITY
  • La ruche CAP FINITY
  • La ruche CAP FINITY
  • La ruche CAP FINITY
  • La ruche CAP FINITY
  • La ruche CAP FINITY
  • La ruche CAP FINITY
  • La ruche CAP FINITY
  • La ruche CAP FINITY
  • La ruche CAP FINITY
  • La ruche CAP FINITY
  • La ruche CAP FINITY
  • La ruche CAP FINITY
  • La ruche CAP FINITY
  • La ruche CAP FINITY
  • La ruche CAP FINITY
  • La ruche CAP FINITY
  • La ruche CAP FINITY
  • La ruche CAP FINITY
  • La ruche CAP FINITY
  • La ruche CAP FINITY
  • La ruche CAP FINITY
  • La ruche CAP FINITY
  • La ruche CAP FINITY
  • La ruche CAP FINITY
  • La ruche CAP FINITY
  • La ruche CAP FINITY
  • La ruche CAP FINITY
  • La ruche CAP FINITY
  • La ruche CAP FINITY
  • La ruche CAP FINITY
  • La ruche CAP FINITY
  • La ruche CAP FINITY
  • La ruche CAP FINITY
  • La ruche CAP FINITY
  • La ruche CAP FINITY
  • La ruche CAP FINITY
  • La ruche CAP FINITY
  • La ruche CAP FINITY
  • La ruche CAP FINITY
  • La ruche CAP FINITY
  • La ruche CAP FINITY
  • La ruche CAP FINITY
  • La ruche CAP FINITY
  • La ruche CAP FINITY
  • La ruche CAP FINITY
  • La ruche CAP FINITY

L'apiculteur : Sarah HOLTZMANN

UTPLA apiculteur Sarah HOLTZMANN

Sarah, apicultrice depuis 2007 est installée à Moussey, dans les Vosges.

Sarah s'est reconvertie professionnellement de 2004 à 2007, et quoiqu'au démarrage son exploitation comptait 26 ruches, elle en gère maintenant 300.
Sarah est aussi très attentive aux questions environnementales et utilise des peintures 100 % naturelles.

En plus de la production de miel, de reines et d'essaims, Sarah se lance dans la récolte de gelée royale à destination des particuliers, ainsi que celle de la récolte de propolis pour les laboratoires pharmaceutiques.

Nouvelle année, nouveaux projets !

Chers parrains,

Il n’est pas encore trop tard, je vous présente donc mes meilleurs vœux pour cette nouvelle année qui démarre.
Que cette année vous soit douce et qu’elle vous permette de vous accomplir !

Je vous écris ce matin, car j’ai besoin de vos précieux conseils.
Je souhaite lancer bientôt une chaîne Youtube, qui se nommera sûrement « La Reine des Vosges » pour partager mon quotidien d’apicultrice et ma passion des abeilles.
Je voudrais essayer via cette chaîne, de vous partager un peu de ma vie d’apicultrice mais aussi de vous parler des abeilles, ou encore de vous donner pleins d’astuces autour du miel, comment le consommer, vous partager des recettes et autres…

Alors je vous pose une question simple : Que voudriez-vous que je traite sur cette chaîne, car après tout, je le fais aussi pour vous.

J’espère que vous me ferez vos retours. Ces derniers me seront transmis par l’Equipe d’Un Toit Pour Les Abeilles qui est au courant et me soutient dans ce beau projet.

Hâte de vous lire,
A bientôt et MERCI
Sarah

Voir toutes ses actualités

Le rucher de la Vallée du Rabodeau

Le rucher de la Vallée du Rabodeau

Le rucher est situé dans le Parc Régional de la Forêt des Vosges, en plein cœur de la vallée du Rabodeau.

Il est niché à flanc de montagne, à 500 m. d'altitude, bordé d'une forêt de 12 ha composée de pins, épicéas, hêtres et bouleaux et arrosé par une rivière.

Ce cadre permet aux abeilles de butiner des essences de montagne : sapin, fleurs d'altitudes...
Le miel ainsi récolté est un miel de montagne issu de miellats (miel de sapins, bouleaux...) qui est une grande source d'apport en acides aminés.
Liquide à sirupeux (avant cristallisation) et foncé, il est très aromatique et de saveur douce et maltée. En fonction de l'emplacement des ruches et des floraisons alentours, la proportion en fleurs d'altitude peut y être plus importante ainsi, Sarah vous proposera alors un miel de même consistance, de couleur plus clair et fleuri avec des notes de sous-bois.

JT de 13h TF1 avec Sarah

Reportage consacré à Sarah et au projet Un toit pour les abeilles diffusé le samedi 27 Août 2016. Cliquez en dessous pour visualiser l'extrait.

L'apiculteur : Arielle et Eric MAIDON

UTPLA apiculteur Arielle et Eric MAIDON

Eric : J'ai travaillé longtemps comme plombier chauffagiste. Mais quand j'ai eu 50 ans,
j'ai dit « Stop ! Maintenant je vais faire ce que j'ai envie de faire ! » et je suis reparti à l'école pour passer un BPREA d'apiculture.
Après avoir acheté 25 ruches en 2013, j'ai construit les autres et commencé à agrandir mon cheptel.
En 2018, celui-ci s'élevait à environ 200 colonies et obtenait une certification AB.
Arielle : J'étais institutrice depuis une trentaine d'années. J'ai pris ma retraite et je me suis engagée avec lui dans cette nouvelle voie.
Je donne un coup de main au rucher et à la miellerie, mais je m'occupe plutôt de la transformation (granolas, gâteaux, pâtes à tartiner...) et des marchés.
Je garde un contact avec l'éducation en animant parfois des ateliers de sensibilisation au peuple des abeilles, auprès des enfants d'âge scolaire.
Cette nouvelle vie nous satisfait, elle est cohérente avec nos envies d'écologie et de mieux vivre, et nous avons l'impression de contribuer à une alimentation plus saine avec nos produits !
Le parrainage de ruches avec Un Toit Pour Les Abeilles est pour nous une réelle opportunité de faire face aux difficultés auxquelles sont confrontées les abeilles et les apiculteurs de nos jours.
Merci pour tous vos parrainages !

Quelques nouvelles de nos protégées

Chers parrains,
Les températures étant très variables, nos abeilles ont cru comme nous à l'arrivée du printemps, surtout avec la floraison précoce des pruniers.
Mais comme nous elles ont vite déchanté et réintégré leurs ruches...
La météo est mauvaise ces jours-ci, la tempête a soufflé, tout le monde reste au chaud.
Nous espérons que la ponte n'a pas trop redémarré, surtout pour les colonies les plus faibles.
Heureusement il reste quelques colonies solides, et les ruches des parrains sont toutes en bonne santé !
Nous déplorons toutefois de grosses pertes cette année. Le vétérinaire est passé et des prélèvements ont été réalisés.
Il semble que le varroa soit le principal responsable des dégâts, malgré les traitements.  Nous attendons les résultats des dernières analyses.

Au printemps nous achèterons de nouvelles colonies sur lesquelles nous ferons de nouveaux essaims en espérant retrouver notre vitesse de croisière.
Voilà les nouvelles,

A bientôt
Eric et Arielle

Voir toutes ses actualités

Le Rucher La Patte dans le Pot

Le Rucher La Patte dans le Pot

Le rucher est situé chez nous dans le Gers, avec environ 200 ruches dont 160 actuellement en production.
Etant situés à l'intersection du Gers, de la Haute-Garonne et des Hautes-Pyrénées, nous sommes idéalement placés pour effectuer de petites transhumances vers des zones mellifères :
tilleul, châtaignier et suivant les années bruyère callune dans le piémont pyrénéen, acacia, tournesol et sarrasin en plaine.
Également colza et tournesol en miel conventionnel.

Que se passe-t-il ce mois-ci sur votre rucher ?

Introduction
Le mois de mars a été particulièrement mouvementé en France, où des mesures de confinement ont été prises pour limiter la propagation du coronavirus.
Partout dans le monde, les gouvernements limitent les déplacements et les activités pour endiguer ce qui s’annonce comme une pandémie tristement historique.
Ce mois d’avril devrait être en grande parti soumis aux mêmes restrictions, pour l...




Imprimer la page

Retour