Pourquoi on aime rarement les vêtements qu’on nous offre


le sac Gaspard Petite Mendigote, chouette cadeau, non ?

Dans les penderies que je visite, surgissent des cadeaux offerts par des proches. Robe, sac, foulards, talons, bijoux, pull, chemisier… Chance ? Pas toujours. S’ils sont « télécommandés », ils ont des chances d’être portés. Mais lorsque la surprise est totale, ça peut coincer !

“Oh non, encore un foulard que je ne mettrai jamais !”

Top en lin Boden (joli cadeau – réussi – à moi-même)

Des cadeaux vestimentaires qui tombent pile, ça arrive rarement. Même de la part de personnes censées vous connaître.  « Après 15 ans de mariage, c’est comme ça qu’il me voit ?!! Un clone de sa mère ?! », m’a dit un jour une femme effrayée devant le bijou « gnangnan démodé » offert par un mari qu’elle adore. Je précise que les femmes aussi peuvent se tromper.

Même de la part de copines qui aiment la mode !

Les cadeaux ne sont pas (toujours) affreux, ils tombent juste à côté de la plaque.

Finalement, c’est facile à comprendre. Ça marche comme le shopping avec une amie ou une mère qui vous pousse à prendre des fringues qu’elle aime ou dans lesquelles elle vous projette sans tenir compte de vos limites et de votre ressenti. Même si c’est pavé de bonnes intentions, vous n’avez pas forcément envie d’être cette fille sexy, cette femme plus « féminine » ou cette nana habillée un peu trop à la mode.

Peut-être auriez-vous préféré ce chemisier Balzac Paris x La Redoute Collections à la place du foulard chic trop classique que vous ne portez jamais

Et
puis, il faut différencier les attentions.

On a le cadeau à message caché offert par la copine / la mère / le compagnon / la compagne / la belle-mère qui vous voudrait un peu plus à son image. Consciemment ou pas. A vous de voir ce que vous voulez faire de cette intention : laisser filer (et continuer à recevoir les cadeaux avec un sourire forcé) ou s’exprimer au risque de vexer (il y a aussi des façons de dire les choses sans blesser l’autre).

Plus déstabilisants, les cadeaux peu respectueux, très loin de votre personnalité, qui sous-entendent « je veux te voir comme ça, ça me plaît et tant pis si c’est pas toi ». Erreur sur la personne ! Aïe.

Après, il y a les erreurs de taille : vous vous retrouvez avec une culotte qui vous cisaille ou une robe dans laquelle vous pourriez glisser une personne de plus. Visiblement, on vous voit avec une morphologie différente.

Ou les erreurs d’âge. Le t-shirt trop junior, la jupe trop mini ou la robe trop dadame. Bref, plus vous ou pas vous du tout !

Plus intéressants, les cadeaux qui disent « Tu pourrais t’aimer dans ce style. Et si tu changeais un peu ? ». On vous offre une occasion de réfléchir sur vous, d’ouvrir une porte vers d’autres jeux. Une invitation à se regarder avec des yeux tout neufs, pourquoi pas ?

Auriez-vous aimé recevoir ce joli foulard Ma Poésie ?

Je ne vous parle des auto-cadeaux loupés ! Oui, on peut se tromper pour soi-même ! C’est le syndrome des achats fantasmés dont je vous parle régulièrement.

Et vous, les amies, avez-vous des cadeaux loupés dans vos placards ?



Leave a reply:

Your email address will not be published.

Site Footer

Sliding Sidebar