Quelles chaussures pour vos pieds ?


Laquelle d’entre vous peut affirmer n’avoir jamais acheté de chaussures importables ? Toutes les penderies que je visite, sans exception, en possède au moins une paire : elles sortent du pied ou serrent trop, sont trop hautes ou trop plates, jolies mais inconfortables ou confortables mais sans plus… C’est drôle de les voir encombrer la penderie alors qu’elles ne sont (plus) jamais portées. J’ai mon explication là-dessus (d’ailleurs, il y a plusieurs interprétations possibles) mais ça, c’est une autre histoire !

Ce
qui m’intéresse aujourd’hui, c’est de vous éviter quelques achats inutiles.

Je le répète dans So Shoes et Mon dressing idéal, des chaussures qui vous font mal (même un peu) au moment de l’essayage, vous feront toujours mal.

Ne comptez pas sur l’argument : « le cuir va se faire ». A moins d’être très souple, il peut “donner” en largeur mais sûrement pas en longueur.

Si les talons vous font vaciller  sur la moquette de la boutique, soyez réaliste, il y a peu de chance que vous les sortiez de leur boîte : même pour « une occasion », vous aurez envie d’être à l’aise et de ne pas penser à vos pieds toutes les cinq minutes.

Si vous souffrez d’un hallux valgus, soyez assez sage pour vous détourner des brides qui passent sur la zone sensible : les frottements vont accentuer le problème (et la souffrance).

Conclusion : gardez la tête froide devant les chaussures de vos rêves. Elles doivent être parfaites aussi quand vous les portez.

Sandales Petite Mendigote

Choisissez les souliers qui…

1) vous plaisent (avec des étoiles dans les yeux, c’est encore mieux)

2) sont confortables (le minimum !!)

3) matchent avec votre garde-robe (et pas avec la liste-des–chaussures-à-avoir-absolument-dans-son-shoesing, ni avec les recommandations de la tendance du moment).

4)
flattent votre morphologie.

Voici quelques pistes à adapter à votre silhouette : regardez-vous dans la globalité, évitez de vous arrêter aux mollets (même s’ils sont importants dans votre choix),

Quelles
chaussures pour des pieds larges

Si
vous sentez vos pieds à l’étroit dès l’essayage, passez votre chemin. Même si
la chaussure peut s’assouplir, vous gagnerez très peu de place. Tenter le Shoe Eze (assouplisseur de
chaussures) ou glisser du papier mouillé pour détendre le cuir ? Ça peut –
un peu – fonctionner (et, au passage, abîmer les chaussures). Gagner ½
taille chez le cordonnier ? Je n’ai jamais été convaincue par cette
méthode sur des bouts étroits. Mais j’ai entendu parler de miracles.

Ne
comptez pas sur le talon aiguille pour affiner votre pied, au contraire, il
paraîtra plus pataud. Le talon épais (bottier, carré), au contraire, l’accompagnera
mieux.

mules Galeries Lafayette

Évitez le museau trop pointu qui, même s’il ne compresse  pas vos orteils, donnera l’impression, par contraste, d’un pied plus rond (surtout avec des chevilles épaisses). Préférez un bout allongé mais légèrement arrondi (le tout rond risque de vous faire les pieds d’Olive, la femme de Popeye). Pourquoi pas carré si vous aimez ce style qui revient en force.

Allez vers un cuir souple, des derbies et des sneakers au chaussant large. Méfiez-vous des semelles trop fines qui vont vous tasser.L’été, optez pour des mules ou des sandales ouvertes.

Méfiez-vous des brides qui passent au niveau du cou-de-pied et vont visuellement accentuer la largeur de votre pied. Attention aux babies ! Préférez une bride qui passe au-dessus de la cheville.

sandales effet écaille La Redoute Collections Plus

Même si vous devez ajouter une semelle, vous n’êtes pas condamnée aux modèles vieillots. Il faut tester.

derby Tamaris

Quelles
chaussures pour des pieds fins

À
l’exception des bottines avec lesquelles vous pouvez tricher (grosses
chaussettes ou semelles), fuyez les modèles où vous sentez votre pied flotter. Pour
éviter le syndrome de Cendrillon qui risque de perdre son soulier de vair à chaque
pas, misez sur des chaussures qui maintiennent le pied mais pas question de
choisir la taille en dessous.

Si votre pied est vraiment tout fin, mieux vaut des derbies à lacets (ou des sneakers) que vous pouvez resserrer plutôt que des mocassins ou des loafers. Sauf si le pied est suffisamment bien maintenu.

Mules Roseanna

Certains escarpins sont dotés d’une petite bande adhésive intérieure au niveau du contrefort. L’idéal : la ou les brides de chevilles ou les liens qui retiennent le pied (salomé, sandale nu-pieds plates ou mi-hautes).

Sandales à brides Anonymous Copenhagen

Pensez aussi aux mules, aux claquettes et à toutes ces jolies sandales d’été qui font le pied encore plus délicat.

Sandales bi-matière Anthology Paris

Quelles
chaussures quand on se trouve petite

Je ne vous encourage pas à aller vers des talons vertigineux (style 12 cm) : ils vont déséquilibrer la silhouette. Misez sur une hauteur proportionnelle à votre taille.

Sandales tri-goût Boden

Pour gagner quelques centimètres, pensez aussi aux compensées ou aux semelles épaisses.

Sandales compensées Vanessa Seward x La Redoute (à partir du 35)

Attention aux chaussures comme les babies, très mignonnes ou décalées (air de petite fille timide). Mais si vous n’êtes bien qu’à plat, bonne nouvelle, restez à plat. Vous pouvez donner l’illusion d’une silhouette plus élancée autrement qu’en trichant avec des talons.

Sandales Liu Jo (du 35 au 41)

Après, tout est permis. Adaptez juste vos choix en fonction de votre style. La difficulté, si vous faites du 34-35, c’est de trouver des chaussures qui vous plaisent en-dehors du rayon enfants.

Quelles
chaussures quand on se sent très grande

J’ai
accompagné des grandes femmes (dans tous les sens du terme) qui assumaient
totalement de prendre 6 ou 10 centimètres de plus avec des talons. Mais je
comprends la gêne de dominer les autres.

sandales M.Moustache (jusqu’au 41)

Chacune
fait comme elle le souhaite ! En tout cas, les grosses chaussures plates,
type sandales de curé avec des sangles larges, ne vous sont pas interdites.

Sandales Dune (jusqu’au 42)

Une fois de plus, adaptez vos choix à votre allure globale et à la morphologie de vos chevilles et de vos jambes.

Baskets effet python M.Moustache

Et vous, les amies, comptez-vous beaucoup de souliers délaissés ?

Vous rêvez d’une longue robe bohème et d’un bracelet « coquillages » – ou d’une combi de pompiste et de grosses baskets – mais vous ne savez si c’est « encore » pour vous ? Vous vous réjouissez de retrouver bientôt votre short en jean et vos Converse mais vous vous demandez si vous ne feriez pas mieux de les donner à votre nièce ? Jusqu’ici, vous adoriez les ballerines – ou les escarpins – mais aujourd’hui, vous avez l’impression qu’elles vous donnent dix ans de plus ?…

Cet atelier est pour vous ! Je vous donne rendez-vous le samedi 20 juin à 11 heures. Si vous décidez de vous inscrire, vous recevrez un lien qui vous permettra de vous connecter. J’espère vous y retrouver !



Leave a reply:

Your email address will not be published.

Site Footer

Sliding Sidebar